Justice asine

Collecte de goémon

Profitant des grandes marées,
Une ânière bien inspirée
S’en alla d’un pas décidé
Remplir à Kerzauce sa calèche
D’une belle moisson d’algues fraîches

Goémon, fucus et laminaires
dans ses charrettes s’empilèrent.
« Quelle aubaine » se dit l’ânière
Et quel bel engrais pour l’hiver.
Je vais les mettre à dessaler
dans la pâture des équidés.
Quand la pluie les aura rincés
Ils garniront mon potager ».

« Curieuses plantes »dirent les ânes
Intéressés par cette manne.
« Goutons un peu… Mais c’est salé !
Et, ma foi, assez relevé ! »
Quel régal pour ces fins gourmets.

« Frères et sœurs » dit Philomène
La plus sage et la plus amène,
« N’oublions pas notre maîtresse.
Laissons-lui de ces algues fraîches ».

« Partager? Et bien pourquoi pas? »
Dit la moqueuse Quinoa
« Mais que chacun soit remercié
Selon la tâche exécutée.
Qui a tiré les charrettes
Si lourdes dans le sable sec?
Et dans les côtes et les sentiers,
Qui a tracté sans rechigner? »

Alors les ânes, pleins d’équité,
Laissèrent à l’ânière éberluée
La valeur… d’une tasse à thé !