Le mystère de la chambre disparue

Lorsque je rentre des champs cet après-midi là, une dame m’attend, posée sur le canapé du salon. Elle semble assez mécontente.

- « Bonjour madame. Cela fait plus d’une heure que nous errons, mon mari et moi, dans cette maison et j’ai le regret de vous dire que vous nous avez loué une chambre qui n’existe pas » m’annonce-t-elle d’un ton pincé.
Et oui ! Amis vacanciers, prudence ! On ne dira jamais assez la duplicité du loueur groisillon (duplicité doublée d’une imagination débridée) capable de proposer des chambres inventées de toutes pièces pour se faire trois sous !
Bon, là je plaisante mais, sur le coup, je suis un peu perplexe. Je tente de rassurer la dame en lui affirmant que, ce matin encore, la chambre était là. Elle n’a pas pu partir bien loin. Me croirez-vous si je vous dis que ça ne la fait pas rire du tout ?

CAGE D'ESCALIER 002

Nous voilà donc parties toutes les deux à la recherche de la chambre « l’Écossaise ». Nous grimpons jusqu’au deuxième étage et poussons la porte palière.

- « Ah ! vous voyez bien, dit la dame d’un ton victorieux tout en me lisant le nom des chambres noté sur les portes, vous voyez bien que cette chambre n’existe pas. »

- « Avez-vous pensé, une fois sur le palier du deuxième étage, à refermer derrière vous la porte palière ? »
- « Non. Pourquoi ? »
- « Parce que l’Écossaise est derrière. »
- « C’est incroyable que nous ne l’ayons pas trouvée ! et pourtant, reprend la dame en se rengorgeant, mon mari est commissaire de police ! »

Vous m’en direz tant! N’est pas Maigret qui veut, apparemment…

IMG_1827